En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.

Le blog d'Escapade 34 : un échantillon de nos sorties ...

  • Accueil
  • Récits
  • L’Everest des Cévennes : une escapade pleine de surprises et de rebondissements !
mercredi, 12 juin 2019 02:46

L’Everest des Cévennes : une escapade pleine de surprises et de rebondissements !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Neuf randonneurs(ses) motivé(es)s se sont lancé(e)s à la conquête du Mont Aigoual pour le weekend de la Pentecôte. Départ dimanche matin pour le village de Valleraugue où nous avons emprunté le sentier emblématique des 4000 marches pour atteindre la station Météo France située à 1565 m d’altitude. Une randonnée sportive avec 1300 m de dénivelé cumulé ! Pas de quoi effrayer nos escapadiens et escapadiennes bien entraînés pour atteindre le plus haut sommet des Cévennes, même en conditions extrêmes. Et c’est peu dire car la météo capricieuse va nous apporter la pluie et la grêle au cours de notre ascension périlleuse récompensée par quelques brefs rayons de soleil. Arrivés au sommet après 4h de marche, nous ne sommes pas au bout de nos peines et nos surprises. Côté température, il fait à peine 12 degrés (ressenti 10 degrés seulement) et l’observatoire où nous devions passer la nuit et déguster un bon diner est fermé suite aux violents orages de la veille. La foudre s’est abattue sur le gîte et il n’y a plus d’eau et d’électricité. Nous sommes finalement rapatriés sur un autre gîte à l’Espérou où nous sommes très bien accueillis. Après avoir parcourus une quinzaine de kilomètres au cours de cette première journée, nous profitons d’une belle éclaircie pour savourer enfin l’apéro ! Après toutes ces péripéties, nous sommes soulagés de ne pas dormir à la belle étoile et réchauffés par quelques verres de blanc et de rosé bien mérités !

Le lendemain, nous avons prévu de redescendre sur Valleraugue en passant par Aire de Côte. Nous remontons au Mont Aigoual où un épais brouillard et une violente averse nous dissuadent de suivre l’itinéraire prévu, sans compter la température polaire (à peine 8 degrés !). Nous partons jusqu’au Vigan en espérant suivre le sentier des Cascades d’Orgon, une belle randonnée sur les flancs du Mont Aigoual. Rien à faire, le mauvais temps nous poursuit mais nous avons décidé de conjurer le mauvais sort en redescendant encore un peu plus au Sud vers le Pic Saint Loup sans pouvoir marcher. Ce lundi de Pentecôte sera placé sous le signe de la grisaille et du froid mais notre motivation restera intacte. Nous finirons par rejoindre le bois de Montmaur pour partager notre pique-nique et profiter enfin d’une belle éclaircie avant une escapade au zoo du Lunaret où Sophie la girafe nous attendait pour effectuer une petite virée dépaysante au cœur de la savane. Une belle aventure dans la bonne humeur malgré ce temps maussade. Le rendez-vous est d’ores et déjà pris fin août pour effectuer la boucle complète des 4000 marches, même sous un soleil de plomb !

photo1 
Lu 697 fois

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.